Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

9 bonnes raisons de mater la filmographie de Neil Blomkamp

Neil Blomkamp ? C'est assez normal que vous ne connaissiez pas ce nom.

Il s'agit d'un réalisateur et scénariste de films de science fiction. Pourquoi j'ai choisi de parler de lui et de ses films ? Et bien je vais vous l'expliquer en neuf points.

1) Ce gars est à surveiller de très près

Pourquoi selon vous ? Parce qu'il est dangereux ? Oh que non.

Tout simplement parce qu'il a réussi à faire deux excellents films de science fiction qui resteront gravés dans l'histoire de la SF au cinéma : Elysium, sorti en 2013, mais surtout District 9, sorti en 2009.

Ouais, c'est le gars qui a écrit et réalisé ces deux films. Ouais ouais, mon frère.

2) District 9

Je m'en souviens encore, ce film était un véritable OVNI (c'est le cas de le dire) quand il était dans les salles obscurs. Je me souviens pas d'avoir eu une énorme promotion autour de ce film à part quelques affiches.

Et pourtant, il a marqué les cinéphiles, par son scénario hyper original, par ses effets spéciaux et par sa qualité de mise en scène et de montage. Mais aussi par le lieu de l'action : Johannesburg. Bordel de merde, pour une fois qu'un film de SF se déroulait ailleurs qu'aux Etats Unis, ça a changé beaucoup de choses.

Surtout que le choix n'est pas anodin : déjà c'est la ville natale de Neil, normal, mais c'est aussi pour faire un clin d'oeil à l'Aparteid, la politique de séparation des éthnies qui est restée en place pendant 50 ans juste après la seconde guerre mondiale en Afrique du Sud. A l'époque, les noirs et les blancs n'avaient pas les même accès pour les bâtiments, restaurants, toilettes publiques etc... Et bien c'est la même chose, sauf qu'ici c'est une séparation des peuples aliens et humains.

C'est aussi un clin d'oeil aux camps de concentration durant la seconde guerre mondiale chez les Nazis. Les humains ont forcé les aliens à vivre dans un camp fortifié : District 9.

Et ouais, tout l'intérêt de ce film : les aliens débarquent à la capitale de l'Afrique du Sud et ils comptait se réfugier sur Terre car leur planète était devenu inhabitable. Dans toute ma vie, je n'avais jamais vu des aliens débarquer en masse sur Terre pour survivre purement et simplement, et non la coloniser/détruire les humains. Ils ont immigré sur Terre un peu comme les émigrés mexicains qui passaient le Rio Grande. Sauf qu'ici, le Rio Grande, c'est l'espace.

Et Neil Blomkamp a créé une histoire mettant en place une situation réaliste issue directement des conséquences de l'arrivée des extraterrestres. Et rien de mieux qu'un documentaire plus vrai que nature pour pouvoir l'expliquer.

3) Elysium

Second film de Neil Blomkamp.

C'est aussi bon que District 9, mais avec 3 fois plus de budget et des acteurs bankables tel que Matt Damon dans le casting.

Effets spéciaux et mise en scène toujours aussi extra.

En gros, la terre est devenue une immense favela dans le futur et les riches sont allés vivre sur une station orbitale appellée Elysium. A Los Angeles, Max est un ancien voleur de voitures qui travaille dans une usine de fabrication de robots. Cependant, durant son travail, il reçoit une dose massive de radiations et ainsi il ne lui reste que cinq jours d'espérance de vie tout au plus. Alors il décide d'aller sur Elysium illégalement car il y a là bas des machines qui soignent toutes les blessures et toutes les maladies.

4) Le successeur de James Cameron et Michael Bay

Ce mec est un génie de la mise en scène.

Quand on commence à regarder District 9, on s'aperçoit que ça commence par un documentaire. Bon, le procédé est courant, c'est un moyen assez intelligent pour passer rapidement la situation initiale, mettre en place les personnages et l'univers dans lequel ils évolueront. Sauf que Neil Blomkamp, il arrive à nous faire croire que c'est vrai.

Il est aussi un réalisateur très pointilleux sur les plans de caméras (et ça se voit déjà dans les scènes de documentaire). Dans ses deux films, il y a toujours un choix purement judicieux. Tout est bien pensé. Tel ou tel angle n'est là par hasard. Non seulement ça renforce terriblement l'immersion mais en plus ça n'ennuie pas le lecteur. Et c'est encore mieux avec les effets spéciaux de dingues présents dans chacun de ses films.

On sent clairement que le gars est inspiré du jeux vidéo. Plusieurs fois, on a vraiment l'impression d'être dans un jeu de tir à la troisième personne. Surtout dans Elysium.

District 9 est plus documentaire, avec caméra à l'épaule, scènes d'interviews, immersion totale dans l'univers alors que dans Elysium, c'est plus un parcours de jeux vidéo d'action : on suit un héros bad ass, qui a des capacités qui le démarque des autres personnages et qui joue un rôle majeur dans le but recherché. Et les effets spéciaux sont encore plus énormes que dans District 9.

5) C'est aussi un scénariste de génie

C'est tout bête : quand on regarde ses scénarii, on se dit "ben merde fallait y penser !"

6) Il a failli faire un film sur l'univers d'Halo

Malheureusement, la pré production était un calvaire, tout comme les problèmes de budget.

Mais on peut se consoler sans soucis avec les trois courts métrages qu'il a réalisé pour la promotion d'Halo 3.

7) Il revient bientôt avec son prochain film, Chappie

Avec Hugh Jackman dans le rôle titre. Ce sera une comédie centré sur un robot au sein d'une famille. Sortie en 2015, la bande annonce devrait débarquer bientôt.

8) District 10, c'est pour bientôt !

Il a commencé à écrire le script début 2014 et ce sera son prochain film, juste après Chappie.

9) Les studios d'Hollywood s'intéressent vraiment à lui

C'est compréhensible : il suffit de relire tout ce que j'ai écrit plus haut.

Déjà, pour un premier film, il a eu 30 millions de $ pour District 9. Puis il a eu le double avec Elysium ! On peut franchement remercier Peter Jackson de l'avoir repéré et de luia voir donné sa chance.

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire, j'aimerai

vraiment votre avis sur sa filmographie.

Tag(s) : #cinéma, #9 bonnes raisons

Partager cet article

Repost 0